dimanche 18 novembre 2012

Le discours à recentrer du député «souverainiste» Jean-François Fortin


J'ai du respect pour la fonction de député. Monsieur Jean-François Fortin a certaines qualités. Il est jeune, accessible, régionaliste et bon animateur. Il a surtout le désir de plaire et de bien se conformer. Il succéda à un Jean-Yves Roy inscrit aux «abonnés absents» (cliquez ici). Il enfila même les habits de député deux ans avant de l'être...(1) Il arriva finalement à Ottawa au moment où les Québécois congédièrent le Bloc. C'est à grands frais(2) qu'il parvint à retenir des électeurs sensibles aux sirènes de Jack Layton.  Force est de constater qu'il a beaucoup d'amis Facebook. C'est la politique dans ce qu'elle a de ludique.

En revanche, succombant à une mode, il organisa de coûteux et polluants voyages à l'étranger pour cinq ou six élèves du Cégep. Résultat des courses? Un journaliste émérite à la radio locale ouvre les lignes téléphoniques pour tâter l'opinion sur la réforme de l'assurance-emploi et personne ne répond. Quelques jeunes d'ici trottent ostensiblement en Palestine! L'heure venue d'assurer la pérennité de notre culture, la relève fait mine de se défoncer pour Haïti! Enfin, quand il faut surmonter les innombrables défis du vieillissement de la population, le Carrefour jeunesse-emploi de Matane prend les fonds d'Emploi-Québec pour aller au Honduras! Les Gaspésiens ont autant besoin de maîtriser l'espagnol que la Floride d'avoir des ours polaires. La bien-pensance permet à l'instigatrice du projet, Claudie Fillion, comme à Jeff Fortin de garder le petit doigt en l'air dans les cocktails. Charité bien ordonnée commence par soi-même...

Au-delà du triste spectacle de la rectitude mondialiste, des forces politiques sont à l'oeuvre: natalité en berne, migration de remplacement, etc. Le système politique canadian travaille à marginaliser le Québec. À 23% (78 députés sur 338), jamais le Québec n'a été aussi diminué qu'aujourd'hui. Des gouvernements majoritaires peuvent désormais se former aux Communes sans l'appui des Québécois(3) et nommer des unilingues anglais aux plus hautes sphères(4). Or, sur la refonte de la carte électorale, monsieur Fortin n'a pas trouvé mieux que de s'aligner sur les doléances des députés npdistes voisins Toone et Caron en se privant de tout ressort national. Le bloquiste se félicite que les commissaires le trouvent inoffensif... Diantre! Jean-François Fortin est souverainiste, mais ne se rappelle plus pourquoi.

Le réveil risque d'être brutal aux élections de 2015 s'il continue à prendre la dénonciation du gouvernement Harper pour de la critique du fédéralisme. Tel l'orignal immobile au milieu de la voie publique, notre député est ébloui par la lumière des phares du véhicule qui s'apprête à le heurter. S'il projeta en novembre de laisser pousser sa moustache (Movember), je le convie à un tout autre chantier: recentrer son discours. Il est encore temps de résister au déclin tranquille, de rejeter ce bling-bling puéril. À moins qu'il ne se soit déjà assuré, sans que nous le sachions, un parachute doré...

 L'orignal ébloui par des phares reste paralysé sur la route. C'est pareil chez certains députés!
Source: Photothèque Le Soleil
Carl Thériault, «Bas-Saint-Laurent: attention aux originaux (sic)!», Le Soleil, 28 octobre 2012(5).


Article paru dans l'hebdomadaire mitissien L'Information le 14 novembre 2012.

Notes
(1) Daniel Ménard, «Politique. Nancy Charest demande à Jean-François Fortin de clarifier son statut», La Télévision de La Mitis, 8 novembre 2010 [En ligne] http://tvmitis.ca/politique/2074-nancy-charest-demande-a-jean-francois-fortin-de-clarifier-son-statut (Page consultée le 17 décembre 2012).
(2) Ne soyons pas naïf. Il n'y a pas de miracle. Ce fut une affaire de gros sous. Le plafond des dépenses électorales pour la circonscription de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia était fixé à 86 709.81$. Jean-François Fortin dépensa 82 536,78$, soit 95,19% du montant auquel il avait droit. La libérale Nancy Charest atteint seulement 72,55% (62 905,32$), le conservateur Allen Cormier 61,58% (53 400,21$), Louis Drainville du Parti vert 4,13% (3581,52$), puis la néo-démocrate Joanie Boulet 0,03% (24,16$). Source: Élections Canada, Rapport de campagne électorale du candidat, 41e élection générale (2 mai 2011), [En ligne] http://www.elections.ca/WPAPPS/WPF/FR/CC/DistrictReport?act=C2&eventid=34&returntype=1&option=3&queryid=e75f7a8c5f9c412283f81a387c7d2836 (Page consultée le 5 janvier 2016).
(3) François Rocher, «Vers la marginalisation du Québec sur la scène fédérale?», dans Miriam Fahmy (dir.), L'état du Québec 2012, Montréal, Boréal, 2012, p. 458-466.
(4) Linda Cardinal, «Que restera-t-il du projet linguistique canadien en 2015?», dans Miriam Fahmy (dir.), L'état du Québec 2012, Montréal, Boréal, 2012, p. 460-462.
(5) Le journaliste a bel et bien écrit «originaux» plutôt qu'«orignaux». Trop drôle!

Épilogue

Arrivé en quatrième position, le député sortant, Jean-François Fortin, se fait... sortir! (21 octobre 2015) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire